La retraite santé

Vous êtes jeune sénior ?

Une nouvelle vie commence pour vous.

  • Vous voulez voyager ?
  • Partir en vacances en famille ?
  • Vous consacrer à vos loisirs préférés, à vos petits-enfants ?

Vous allez enfin pouvoir rattraper le temps perdu.

Pour profiter pleinement de votre retraite, vous devez penser à votre santé ainsi qu’à celle de vos proches. La Sécurité Sociale ne couvrira qu’une faible part de vos dépenses de santé. Au fil des années, ces dépenses vont s’accroître. Votre employeur ne va plus gérer votre complémentaire.

Vous devez désormais vous prendre en charge.

L’offre est aujourd’hui multiple et complexe.

  • Devez-vous continuer à bénéficier de l’assurance négociée par votre ancien employeur ?
  • Si vous optez pour une nouvelle assurance, quel degré de couverture retenir en fonction de vos possibilités financières et de votre besoin de protection ?
  • Quelles options privilégier ?
  • Quels contrats offre le meilleur rapport qualité / prix ?

Le Cabinet Maubourg Patrimoine propose de vous aider à répondre à ces différentes questions.

 

Vous êtes retraité depuis plusieurs années ?

Vous continuez à vouloir pleinement bénéficier de votre retraite mais le risque santé vous inquiète.

Vous vous interrogez sur l’adaptation de votre assurance santé par rapport à vos nouvelles contraintes.

Le marché a beaucoup évolué depuis que vous avez choisi votre première complémentaire santé. Il n’est pas certain que cette dernière soit encore la mieux placée pour assurer votre protection.

Le Cabinet Maubourg Patrimoine propose, sans engagement de votre part, d’analyser vos besoins et de réaliser un diagnostic de votre couverture santé actuelle.

 

Evaluer vos besoins de couverture santé

Les dépenses de santé ne sont pas statiques. Elles évoluent en fonction de l’âge. Bien choisir sa complémentaire santé, c’est d’abord prendre conscience de la nature des dépenses qui vont devoir être engagées.

 

 

 

Les besoins en matière de santé diffèrent en fonction de la situation de chacun.

Vous devez notamment prendre en compte :

  1. Votre âge
    Comme le montre le graphique précédent, plus vous avancez en âge, plus vos dépenses de santé sont importantes et coûteuses.

     
  2. Votre situation familiale
    Vos enfants sont-ils encore à votre charge ?
    Votre conjoint est-il couvert ?
    Est-il opportun de prendre la même couverture santé pour les deux conjoints ?

     
  3. Votre état de santé
    Votre consommation de soins est-elle déjà importante ?
    Anticipez-vous un accroissement de cette consommation ?

     
  4. Vos besoins courants
    Optique, orthodontie, … Ces dépenses sont coûteuses, souvent récurrentes et mal prises en charge par la Sécurité Sociale.

     
  5. Votre degré d’exigence en matière de soins
    Souhaitez-vous disposez, en fonction des pathologies pouvant vous affecter, de la meilleure qualité de soins ?
    Envisagez-vous pour vous soigner de recourir à des médecins pratiquant des dépassements d’honoraires ?

     
  6. Votre régime d’assurance obligatoire
    Ancien salarié, adhérent au RSI, dépendant du régime d’Alsace-Moselle ? Vos remboursements ne sont pas identiques et votre besoin de couverture complémentaire diffère.

     
  7. Vos possibilités financières

 

Comprendre votre couverture santé

Architecture générale de la prise en charge des dépenses de santé

BR : Base de Remboursement fixée par la Sécurité Sociale.
RO : Régime Obligatoire. Remboursement effectif par la Sécurité Sociale.
Ticket Modérateur : part de la BR non prise en charge par la Sécurité Sociale.
Dépassement CS : partie des frais facturés qui dépassent le montant de la base de remboursement (BR) de la Sécurité Sociale et qui sont pris en charge par la Complémentaire Santé.
Reste à Charge Salarié : partie des frais facturés qui dépassent le montant de la base de remboursement (BR) de la Sécurité Sociale et qui ne sont pas pris en charge par la Complémentaire Santé.

 

Exemple :
Consultation par un spécialiste facturée 70 € prise en charge par la complémentaire santé à hauteur de 200 %

BR (Base de Remboursement Sécurité Sociale) = 28 €.
RO (Prise en charge Sécurité Sociale) = 19,60 € (70% du BR).
Dépassement CS (Prise en charge Complémentaire Santé) = Ticket Modérateur + Dépassement = 36,40€ (200% - 70%).
Total prise en charge = 56€.
Reste à Charge Salarié = 14€.

A noter que le forfait de 1 €, les franchises médicales et les pénalités pour absence de respect du parcours de soins coordonné ne sont pas pris en charge par le régime de frais de santé complémentaire.

 

Modalités de prise en charge des dépenses par les Complémentaires Santé

Les modalités de prise en charge diffèrent selon les dépenses de santé.

Dépenses remboursées à partir de la BR (Base de Remboursement de la Sécurité Sociale)

Au lieu de « BR », les Complémentaires Santé utilisent parfois les termes « TA » (Tarif d’Autorité) ou « TC » (Tarif de Convention).

Deux situations existent aujourd’hui :

  • Généralement, la Complémentaire Santé vous rembourse sur la base de la totalité de la BR en se référant au tarif de convention de la Sécurité Sociale
  • Dans certains contrats plus anciens, la Complémentaire Santé vous rembourse sur la base de la seule RO (qui n’inclut pas le ticket modérateur – cf. tableau page précédente).

La Complémentaire Santé vous rembourse en multiple de la BR. Ce multiple peut s'exprimer en nombre (2 ou 3) ou en pourcentage (200 ou 300 %).

Par exemple, si la Sécurité Sociale vous rembourse 20 € sur une consultation médicale et que votre Complémentaire Santé les prend en charge à 200 %, vous serez remboursé à hauteur de 40 €.

 

Dépenses remboursées en pourcentage du Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS)

Le Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale, par abréviation PMSS, est un indice qui sert de base de calcul de plusieurs prestations sociales, comme l'aide au logement, les cotisations de retraite ou le montant de remboursement de certaines mutuelles d'entreprise.

De nombreuses Complémentaires Santé expriment encore leurs remboursements en fonction du PMSS. L'avantage est que les garanties augmentent légèrement tous les ans en même temps que l'indice. L'inconvénient est qu'il faut calculer chaque participation de l'assurance, la lecture n'est pas aussi simple que lorsque les garanties sont indiquées en forfait par an.

Le PMSS est réévalué tous les ans au 1er janvier par décret (3 269 € en 2017). La Complémentaire Santé vous rembourse selon un pourcentage du PMSS qui varie selon chaque soin.

Par exemple, si la Complémentaire Santé vous rembourse pour les soins dentaires à hauteur de 10 % du PMSS, vous toucherez 326 € maximum.

 

Dépenses remboursées au forfait

La Complémentaire Santé vous rembourse selon un forfait fixé à l’avance pour certains types de dépenses (dentaires et optiques notamment).

 

Exemples de prise en charge

Cliquez sur ce lien pour consulter notre fichier

 

Connaître vos droits

Vous êtes jeune senior et pas encore assuré

Vous faites valoir vos droits à la retraite.

Vous perdez le bénéfice de votre Complémentaire Santé et n’êtes plus couvert en cas de maladie.

Vous devez donc souscrire une Complémentaire Santé à titre personnel.

Première Solution : vous pouvez choisir de conserver votre ancienne Complémentaire Santé :

Selon la Loi Evin du 31 décembre 1989, les salariés quittant leur entreprise pour faire valoir leurs droits à la retraite peuvent réclamer à l’assureur couvrant leur ancien employeur un contrat de Complémentaire Santé individuel aux prestations similaires. Ils disposent d’un délai de six mois pour formuler cette demande.

Le contrat est souscrit sans questionnaire médical, sans période d’attente et avec le maintien des garanties mutuelles.

Les tarifs ne doivent pas excéder de plus de 50% les tarifs du contrat complémentaire santé groupe précédemment souscrit. L’employeur ne contribue plus au paiement des cotisations. Ainsi, un salarié partant en retraite pourra payer jusqu’à 150 % du tarif de sa complémentaire santé alors qu’il n’en payait auparavant que 50 %.

La loi Evin ne prévoit pas de limite en termes de délai à la portabilité de la Complémentaire Santé.

Si l’entreprise change d’assureur, le retraité ne peut pas bénéficier du nouveau contrat. Il doit garder son ancienne Complémentaire Santé.

Par ailleurs, la portabilité est limitée au seul salarié qui part à la retraite. Elle ne concerne pas son conjoint ou ses enfants.

Seconde Solution : vous pouvez choisir de souscrire une nouvelle Complémentaire Santé :

Prolonger la Complémentaire Santé de l’employeur n’est pas forcément intéressant.

De nombreuses garanties deviennent inutiles (forfait maternité, orthodontie pour les moins de 16 ans, forfait contraceptifs oraux…) alors qu’elles continuent à faire partie du contrat, donc à coûter.

Parallèlement, de nombreuses autres garanties deviennent indispensables (cure thermale, appareillage auditif…) alors qu’elles ne font pas toujours partie du contrat initial ou peuvent comporter des prises en charge plus limitées.

Certains contrats comportent des limites d’âge au-delà desquelles il n’est plus possible d’adhérer. Ceux qui choisissent de se passer d’une Complémentaire Santé pour des raisons financières, ne serait-ce que temporairement, doivent en tenir compte pour ne pas être contraints dans leur choix. MAUBOURG PATRIMOINE a donc sélectionné pour vous des contrats sans limite d'âge, ni de questionnaire médical.

Enfin, comme indiqué précédemment, la portabilité de la Complémentaire Santé est limitée au salarié. Il peut être intéressant de souscrire un nouveau contrat pour bénéficier d’une protection commune avec son conjoint.

Vous êtes retraité et êtes déjà assuré

La loi Chatel vous permet de résilier votre contrat même si la date limite de résiliation, dans la majorité des cas le 31 octobre, est dépassée.

Vous avez 20 jours à compter de la date d'envoi de l'échéancier 2016 pour résilier votre contrat santé.

Si votre assureur ne vous informe pas de la possibilité de résilier votre contrat, vous pouvez y mettre fin à tout moment.

 

Notre offre « santé »

Nous avons sollicité une vingtaine de partenaires et avons conçu avec deux d’entre eux trois solutions correspondant aux différents besoins de notre clientèle :

  • L’offre « Maubourg Santé Sérénité » a pour objectif d’assurer une protection correcte du risque santé à un prix maîtrisé. Il ne s’agit pas d’une offre « low cost ». Les prestations sont de qualité.
  • L’offre « Maubourg Santé Premium » concerne ceux qui souhaitent une meilleure couverture pour un tarif un peu supérieur mais encore maîtrisé.
  • L’offre « Maubourg Santé Optimum » vise ceux qui souhaitent une garantie optimale contre le risque santé et acceptent de payer une cotisation supérieure.

Retrouvez toutes nos offres santé en cliquant ici.

 

CONTACT